Session du Conseil général du 31 octobre 2016

Posted on Nov 1, 2016 in Articles

Session du Conseil général du 31 octobre 2016

Monsieur Le Président du Conseil général,

Madame la Conseillère communale,

Messieurs les Conseillers communaux,

Mesdames, Messieurs les Conseillers généraux,

Vincent Berger au nom du PLR.

Le PLR n’est pas fondamentalement opposé au remplacement de la sonorisation du temple de Boudry. En effet certains d’entre nous on put constater de la vétusté du système et qu’il en va du confort des utilisateurs et de toute personne amenée à fréquenter le Temple.

Le PLR n’est pas non plus complétement opposé au fait que la demande de remplacement soit faite uniquement auprès de la société Eberhard Scènes ; qui jouit d’ailleurs d’une excellente réputation, et de par le fait que cette société s’occupe déjà de l’entretien des différents systèmes de sonorisations de la commune. C’est peut-être un avantage en termes de maintenance et de garantie.

Ce que le PLR reproche à cette demande de crédit est tout d’abord qu’elle dépasse de plus de 34% le montant qui avait été inscrit au budget. Non seulement il y a un dépassement, mais en plus, ce dépassement n’est pas mentionné dans le rapport. Cela pose quelques questions quant à la gestion des projets, la présentation des rapports et à la clarté voir la transparence des coûts.

Nous vous permettons de vous rappeler que nous commençons tout juste une nouvelle législature. Que la population de Boudry a voté pour nous tous, et que nous avons donc une responsabilité importante. Au vu de la dette de la Ville et commune de Boudry, et à la lecture du programme de Législature 2016 – 2020 qui nous été remis; dont nous tenons à souligner l’excellente initiative; l’Exécutif a fixé un objectif de réduction de la dette de 4 à 5 millions durant cette législature.

Je me permets de citer quelques passages du programme de législature, je cite,« …Cette feuille de route servira de base au Conseil communal… pour une gestion responsable ». Une des priorités du Conseil communal est, je cite, « d’assurer une situation financière supportable et maîtrisée… ».

A la lecture du rapport présenté ce soir, nous ne pouvons pas dire que nous sommes en ligne avec les objectifs fixés dans le programme de législature. Ce qui est fortement dommage pour une des premières demandes de crédit qui nous est soumise.

Nous devons dès maintenant montrer l’exemple. Nous devons assurer la réduction de la dette en travaillant d’une manière plus audacieuse et plus créative lors des futurs investissements. Nous devons impérativement respecter les crédits qui sont inscris au budget, qui d’ailleurs a été accepté et voté par le législatif. Et ceci indépendamment de la couleur politique car c’est notre responsabilité d’élus !

Certes, la loi sur les finances nous autorise à faire usage des ressources qui n’auraient pas été utilisées sur d’autres projets. Mais ce type de levier ne devrait-il pas être actionné uniquement lorsque le besoin est vraiment nécessaire sur des projets stratégiques qui pourraient concerner le développement de Boudry?

De plus, comme nous ne sommes pas à l’abri de surprises du type report de charge de l’Etat, il est judicieux de garder les réserves éventuelles qui auraient pu être faites sur des crédits non-utilisés ou sur des économies réalisées.

Dans les explications complémentaires reçues après coup, on nous dit que la compensation se fera grâce à l’économie potentielle sur le deuxième rapport présenté ce soir. Comment peut-on déjà prétendre couvrir un dépassement de crédit avec des économies potentielles sur un projet qui n’est pas encore réalisé ?

Il est aussi malheureux qu’il n’y a eu à aucun moment une transparence sur le montant du crédit avec la société Eberhard Scènes pour nous proposer des alternatives de qualité afin de rentrer dans les coûts.

Si on savait déjà à l’époque que nous travaillerons avec cette société, pourquoi ne pas avoir demandé un devis plus précis et l’inscrire au budget ? Ce type de demande d’offre est en général gratuit, surtout de la part d’un partenaire qui travaille avec nous depuis longtemps.

Nous souhaitons aussi qu’à l’avenir les rapports puissent être plus précis. Par exemple dans celui-ci, il aurait été judicieux de donner plus d’information comme par exemple :

  1. L’éventuel rabais obtenu de la part de la maison Eberhard, le contrat de maintenance, la durée des travaux, l’échéance.
  2. La garantie sur le système, les possibilités techniques, etc..
  3. L’utilisation publique : le nombre de cérémonies, le nombre de concert et manifestations, le produit des locations.
  4. La propriété foncière et les obligations de la commune.

Nous espérons que dorénavant le traitement des projets respectera les budgets, que toutes les solutions possibles soient étudiées avant de présenter un rapport au Conseil général et que le principe de la transparence soit appliqué lors des demandes de crédit.

Ceci avant tout par respect pour les citoyens qui nous ont élus et qui comptent sur nous pour une gestion pragmatique de l’argent des contribuables.

Le PLR se dit néanmoins confiant quant à l’amélioration future de la qualité des demandes de crédit.

Merci de votre attention.

http://www.boudry.ch/fileadmin/sites/boudry/files/documents/2016/PDF_pour_les_CG/Rapp_CCCG_Temple_Changement_sono.pdf